Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Première Grossesse

Première Grossesse

La Première Grossesse : Une fabuleuse expérience à partager

La galère de la couche qui fuit... La solution : Pampers Pants

Je ne sais pas si vous connaissez mais, nous, pendant quelques semaines nous l’avons vécu.

Oscar se réveillait prématurément, au petit matin, car il avait le ventre humide. Il fallait trouver une solution afin que notre Loulou puisse dormir dans de bonnes conditions, et nous aussi par la même occasion...☺

J’ai donc essayé de trouver pourquoi la couche ne remplissait pas sa fonction juste sur la partie ventrale. J’en ai déduit que c’était parce qu’elle se recroqueville sous le bidon de mon fils, cela crée une défaut d’étanchéité.

Je ne voyais pas trop quoi faire puisque, pour moi, il n’y avait pas d’autre solution que les couches classiques. J’ai donc changé de taille de couches mais ça n’a rien changé.

En désespoir de cause, j’ai essayé les couches à enfiler. Pour moi, elles n’étaient pas plus absorbantes car il est impossible de les ajuster avec le scratch à la taille précise de l’enfant.

En ayant reçus dans les échantillons Pampers, je les ai essayé à mon Loulou pendant une sieste et, à mon grand étonnement, pas de problème. J’ai donc dis à Oscar « et si on essayait toute la nuit.. de toute façon, ça ne peut pas être pire mon Loulou ».

Le lendemain matin, la bonne surprise... mon fils était au sec. Il ne s’est pas réveillé et a passé une nuit bien tranquille.

Je vous confirme donc que les couches à enfiler sont plus fiables pour les nuits que les couches classiques. Cela s’explique par l’élastique à la place des scratches qui permet à la couche de rester bien haut au niveau du ventre.

Pour moi, plus question de passer une nuit avec un change classique, nous avons opté pour les Pampers pants.

J’espère avoir pu vous aider car je pense ne pas être la seule maman a retrouvé loulou tout mouillé et à me dire que je n'aimerais pas être à sa place.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article