Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Première Grossesse

Première Grossesse

La Première Grossesse : Une fabuleuse expérience à partager

L’haptonomie comme préparation à l’accouchement - 24 sg ou 26 sa

L’haptonomie comme préparation à l’accouchement - 24 sg ou 26 sa

Vers mon 4ème mois la question des cours de préparation à l’accouchement est arrivé. Mon mari et moi avions dans l’idée de partager ce moment mais de nombreuses personnes nous ont dit que la préparation classique était assez ennuyeuse pour le papa notamment les premières séances.

Mon obstétricien m’a dit qu’il existait d'autres méthodes, par exemple la sophrologie et haptonomie. Je me suis renseignée sur ces préparations et l’haptonomie est sortie du lot.

Qu’est-ce que l’haptonomie ?

L’haptonomie est la science du toucher. Dans le cas d’une grossesse, c'est interagir avec le bébé in utero afin de créer un lien et de l’accompagner dans le début de sa vie extra utérine en douceurs. Cette technique peut permettre de soulager la maman en cas de positionnement inconfortable du bébé dans le ventre. Elle permet aussi parfois de rectifier la position du fœtus avant l’accouchement.

Pour les parents, c’est également l’occasion pour le papa de communiquer avec son bébé, et par conséquent, de prendre conscience de son nouveau statut de parents.

Quand et comment pratiquer l’haptonomie ?

Ce type de préparation à l’accouchement se commence bien avant la méthode classique. Quand vous sentez les premiers mouvements de votre bébé, il est temps de commencer l’haptonomie, soit entre le 4ème et le 5ème mois de grossesse. Pour mon cas, nous avons commencé un peu tard car il y a peu de sage-femme pratiquant l’haptonomie aux environs de Reims (donc les places sont chères).

L’haptonomie est à pratiquer avec l’aide d’un professionnel de santé car manipuler un fœtus n’est pas un geste anodin. D’ailleurs, il ne s’agit pas de manipuler l’enfant mais de l’inviter à se déplacer.

Les séances durent environs 40-45 min et sont composées de plusieurs phases :

  • Phase 1 : faire le point sur les exercices pratiques réalisés à la maison entre 2 séances,
  • Phase 2 : observer et écouter le ou la praticien(ne) qui vous apprend un nouveau jeu (nous , on appelle ça des séances de jeu avec bébé),
  • Phase 3 : mémoriser et reproduire la phase jeu avec le papa et/ou la maman.
  • Phase 4 : Poser toutes les questions que vous voulez à la sage-femme.

Voici les 2 premiers jeux que nous avons appris et qui sont les plus faciles à expliquer (les noms des jeux ont été imaginés par nous) :

  • La balancelle : le bébé vient se blottir dans la main du papa. La maman est debout, le papa assit avec une main au-dessus des fesses et l’autre en dessous du ventre. Le papa va commander à la maman de balancer son bassin en baissant légèrement la main située en bas du dos et en devant la main sur le ventre, puis inversement.
  • Le ping-pong : le bébé passe d’une paume à l’autre des mains de papa. Maman est allongé avec les jambes légèrement écartées, papa est assise entre celles-ci les mains posées de chaque côté du nombril. Le papa fait quelques petits pressions avec un de ses pouces. Le bébé tape sur un côté. Le papa enlevé la main du côté où se situe le coup puis fait à nouveau quelques pressions avec la main restant en contact. Le fœtus vient taper sous la main de papa… et ainsi de suite.

Ne soyez pas décu si cela ne marche pas à chaque fois. Dans mon cas, mon bébé est beaucoup moins réactif si je suis fatiguée.

Nous sommes ravis d’avoir optés pour ce type de préparation car elle nous permet de commencer à partager les émotions à trois, et aussi de nous préparer à l’arrivée d’un bébé dans notre couple. Nous avons faire 4 séances d’haptonomie et le reste en préparation classique pour s’informer les sujets suivants ( l’allaitement, l’arrivée de bébé dans le foyer, les gestes et postures facilitant l’accouchement, les complications éventuelles lors d’un accouchement) car à un certain stade le bébé ne dispose plus d’assez de place pour bouger et il est aussi important de prendre connaissance du côté technique de l’accouchement afin d’y être préparer.

Bonne préparation...

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article